Menu

La vallée de la Lizerne

Rive droite de la vallée de Derborence

Isières

Terrasse au-dessus d’Ardon, autrefois zone de « mayens » réservée au pastoralisme, aujourd’hui vignoble ensoleillé, entouré de bosquets de feuillus et de forêts de conifères. Au sommet de la pente, on rejoint le Mayen de la Montau, une bâtisse solitaire au milieu d’une clairière. En direction de l’ouest, un chemin forestier nous conduit à la Routia d’où la vue sur la région de Chamoson est spectaculaire, on peut poursuivre plus haut en direction du pittoresque alpage de Vertsan.

Le chemin principal quitte Montau pour entrer dans la vallée de la Lizerne. Cette route forestière est  entrecoupée de « chenêts » (torrents) dans lesquels, en hiver et au printemps, s’engouffrent les avalanches, d’où le caractère sauvage et la flore particulière de toute cette région.

On poursuit  ensuite à travers les mayens de l’Airette, lieu de départ du sentier en direction de l’alpage d’Einzon et de l’ître du Bouis. A partir des mayens de la  Grandzeu (clairière dans la forêt ou grande forêt), le chemin forestier devient sentier qui chemine à travers précipices et forêts pour rejoindre Derborence.

Alpage d’Einzon

Le cirque d’Einzon d’environ 1 km de diamètre se présente en demi-cercle offrant un panorama unique sur la plaine du Rhône et la vallée de la Lizerne. Son alpage toujours en activité se trouve à une altitude de 1680 m.

 

L’Itre du Bouis

A la cote 2000 m, au-dessus des étables d’Einzon on trouve l’ìtre du Bouis. Cette cabane en pierres sèches et au toit de lauzes, était tout à la fois local de fabrication du fromage, cuisine et dortoir pour les bergers. Cette bâtisse, précieux témoin du passé, a été rénovée et rétablie à l’ancien état par la commune d’Ardon dans le cadre de la protection du patrimoine régional.