Menu
Découvertes & natureLes bissesBisse sec d’Eindzon

Bisse sec d’Eindzon

Bisse d'alpage et d'alimentation de la Tine, construit vers 1900 pour récupérer les eaux de fonte de la face NE du Haut de Cry. Le bisse est abandonné, des traces subsistent: au dessus de l'Itre du Bouis, elles sont encore bien visibles dans la face calcaire du « Cheval » mais le passage est difficile voire dangereux. Début du bisse à 2112 m, parcours de 1.88 km et fin à 1935 m. Il coulait au dessus du Chalet et Grenier d'Einzon ou l'alpage est toujours en activité.

Ce bisse n’a jamais été réellement utilisé, d’où son nom : Les pertes et les infiltrations étaient trop abondantes pour son bon fonctionnement. De plus le débit aurait été très irrégulier (fonte des neiges).  En outre les besoins de l’alpage auraient également été prétérités. La région est très pauvre en précipitations, à tel point que dans les années 1920, dans l'alpage voisin de Vertsan, la commune d'Ardon fit redescendre le bétail un 31 juillet pour cause de sécheresse. ("Au pays des Bisses" Auguste Vautier, 1928).