Office du Tourisme
Route Cantonale 5
1964 Conthey
Tél. +41 (0) 27 346 72 01
Fax +41 (0) 27 346 72 03

 
- Vous êtes ici - Terroir - Vignoble - Pays de la vigne et du vin
 
FR  DE  EN  IT

Pays de la vigne et du vin

Les Coteaux du Soleil

Sur le Chemin du Vignoble

Au départ de Martigny, un Chemin du Vignoble à parcourir à pied, en vélo ou en voiture longe la vallée du Rhône jusqu’à Loèche. Un topoguide, en vente à l'Office du Tourisme, précise l’itinéraire à suivre ainsi que les bonnes adresses pour se restaurer, se loger et déguster les spécialités viticoles de toute la région. Il est aussi une invitation à découvrir les vignerons et encaveurs. Offrant une belle vue sur la Vallée du Rhône et les villages viticoles, le Chemin du vignoble se pratique toute l’année, selon les conditions météorologiques.

Le Chemin à travers les Coteaux du Soleil

Les communes d’Ardon, de Chamoson, de Conthey et de Vétroz, font partie de l’Association des Coteaux du Soleil. Ensemble, elles regroupent 22% du vignoble valaisan. Bien que chaque commune possède sa propre identité, elles ont décidé de créer ce trait d’union pour faciliter la reconnaissance d’une région et mieux faire connaitre les produits de leur terroir.

Ardon

Certains affirment que les deux clés qui figurent sur les armoiries d’Ardon sont celle de la cave et celle du Royaume des Cieux…Difficile de vérifier. Mais il est vrai que la commune s’étire de la plaine à des sommets qui semblent toucher le ciel. Et qu’elle recèle quelques trésors issus de son vignoble qui couvre une surface de 164 hectares. Ses vignes grimpent en terrasses jusqu’à 700 mètres d’altitude. Pinot Noir (37 hectares), Gamay (34 hectares) et Fendant (26 hectares) couvrent à eux seuls 60% de la surface du vignoble d’Ardon. Le Fendant est essentiellement cultivé en terrasses où il bénéficie d’un sol à forte prédominance de calcaire et de minéraux. Avec ses 20 hectares, le Johannisberg suit de près le trio de tête. Les spécialités occupent pour leur part 47 hectares du vignoble.
Mentionnons la Petite Arvine, l’Ermitage, l’Humagne Blanche ou le Pinot Blanc et pour les vins rouges, l’Humagne Rouge, la Syrah, le Cornalin ou le Merlot.

Conthey

Avec son vignoble de 380 hectares, Conthey est la troisième commune viticole du Valais, après Chamoson et Sion. La vigne y a depuis longtemps joué un rôle primordial : Le vin de Conthey était vraisemblablement exporté vers le pays bernois et la Suisse centrale au Moyen Âge. «Ici croît le meilleur rouge du pays d’une qualité vraiment exquise et encore, en assez grande quantité que dans aucun endroit du pays», témoignent des écrits datant de 1815 (Dr Hildebrand Schiner).

L’écart important entre le point le plus bas, situé en plaine sur les alluvions de la Morge (468m) et le plus élevé (940m) entraîne des décalages dans la maturité des raisins pouvant aller de 7 à 15 jours.

Le vignoble de Conthey profite d’un sol à dominance calcaire (calcschistes et schistes argileux). Plus de 30 cépages s’y épanouissent, répartis à 46% de blancs et 54% de rouges. C’est le Fendant qui domine ses compères en surface (33%), suivi du Pinot Noir (25%) et du Gamay (12%). Le Chardonnay occupe également une place importante : largement répandu au niveau mondial, ce cépage est arrivé en Valais dans les années 1980. Il est notamment utilisé pour l’élaboration de vins effervescents.

Le reste du vignoble se partage entre les spécialités. Parmi elles, mentionnons pour les blancs la Petite Arvine, le Païen, la Malvoise et l’Amigne. Côté rouges, la Syrah, l’Humagne Rouge et le Cornalin.

Vétroz

Le vignoble de Vétroz s’étend sur 172 hectares. Il est pour la plus grande part situe en première zone du coteau, les sommets appartenant à la commune de Conthey. Il couvre également, dans une moindre mesure, le cône d’alluvions de la Lizerne à Balavaud.

Les vignes profitent d’un sol au caractère très particulier, composé de schiste noir argileux constitué de sédiments marins déposés il y a 160 à 170 millions d’années.

Une vingtaine de cépages sont recensés ici. L’Amigne, qui s’épanouit particulièrement bien sur le sol si spécifique de Vétroz, en est sans conteste la reine. Elle couvre 16% de la surface du vignoble. En tête des cépages principaux du Valais, on retrouve le trio Fendant (23%), Gamay (21%) et Pinot noir (18%). Mentionnons également parmi les principaux vins blancs la Petite Arvine, le Johannisberg, le Muscat, l’Ermitage ou la Malvoisie ; pour les vins rouges, la Syrah, le Cornalin, le Gamaret ou l’Humagne Rouge.

L’Amigne, emblème de Vétroz

Avec l’Amigne, le vignoble de Vétroz peut s’enorgueillir de posséder un trésor rare. Le Valais compte en tout et pour tout 40 hectares de ce cépage unique au monde, dont 30 se situent sur son terroir. Ce cépage blanc qui aurait des origines romaines a la capacité de se dévoiler magnifiquement sous plusieurs visages, en vin sec, moelleux ou surmaturé. Pour pouvoir s’y retrouver, les vignerons-encaveurs de Vétroz ont rendu obligatoire la mention de la teneur en sucre résiduel au moyen d’un symbole : L’abeille (une abeille sur l’étiquette signifie entre 0 a 8 grammes par litre, deux abeilles entre 9 et 25 et trois plus de 25).

 

Imprimer le contenu de cette page Recommander cette adresse à un ami Télécharger cette page en PDF